Le Mouvement Lumière-Vie

Le Mouvement Lumière-Vie est un des mouvements du Renouveau de l’Église selon l’enseigmenemt du Concile Vatican II. Il rassemble des personnes des vocations et de l’âge différents : les enfants, les adolescents, les adultes, mais également les prêtres, les moines, les religiueuses, les membres des Istituts séculiers et les familles dans la branche de famille du Mouvement, connue comme  « l’Église Domestique ». Le Mouvement Limière-Vie élève des chrétiens responsables grâce à la formation appropriée à chacun de ces groupes. Ses actions servent au Renouveau de l’Église par la transformation des paroisses en communautés des communautés.

Le signe du Mouvement Lumière-Vie est un symbole chrétien ancien fos-zoe  (les mots grecs « lumière- vie » unis par la lettre oméga, forment la croix.)

La spiritualité du Mouvement Lumière-Vie est exprimée par « Les Feuilles de Route du Nouvel Homme ». Les conjoints, vivant selon les Feuilles de Route, les réalisent dans « Les Engagements de l’Église Domestique ».

Le Mouvement Lumière-Vie atteind ses but par la réalisation du programme de formation.  Chaque membre du Mouvement, après l’évangélisation qui le conduit à accepter Jésus-Christ comme son Seigneur et Sauveur, participe à la formation en groupe des disciples de Jésus (deutérocatéchum énat) et ensuite à la communauté de diaconie où il prend la responsabilité d’une action (service) concrète (la diaconie) dans l’Église et dans le monde. Évangélisation – catéchuménat – diaconie sont alors les trois étapes du chemin de formation dans le Mouvement Lumière-Vie à tous les niveaux de la formation.

Les méthodes fondamentales de la réalisation du programme de formation :

  • la méthode « lumière-vie », qui pénètre tous les éléments du programme de formation,
  • la retraite (oasis de retraite)
  • le petit groupe de formation

La spécificité de la méthode du Mouvement Lumière-Vie est la réalisation de la principe « la vie donne la vie » et la principe de « la croissence organique ».

La structure du Mouvement est conforme à la structure de l’Église. Les petits groupes  auxquels les participants appartiennent, créent une grande communauté dans la paroisse. Les communautés du Mouvement mantiennent la communion entre elles et se réunissent pendant les Journées des Communautés.

Le Modérateur Général du Mouvement Lumière-Vie prend la responsabilité du Mouvement entier. De plus, au niveau des pays, des diocèses et des paroisses il y a des modérateurs nationaux, diocésians et paroissiaux. Chaque modérateur exerce sa fonction avec un groupe de diaconie. La diaconie de modération peut être composée de personnes laïques et du clergé.

Les prêtres en Mouvement jouent les rôles des modérateurs et ceux qui s’occupent d’une communauté du Mouvement dans une paroisse, mais  ne s’engagent pas eux-mêmes  dans le Mouvement – les tuteurs. Ils prennent la responsabilité de la formation spirituelle des membres du Mouvement et du contexte ecclésial de la communauté.

Le début du Mouvement remonte à la première oasis en 1954. Les oasis – des retraites fermées, basant sur des survies personnelles leurs participants – ont donné commencement au Mouvement Lumière-Vie. Avant 1976, le Mouvement a été connu comme « Le Mouvement d’oasis » ou « Le Mouvement de l’Église Vive ». Père Franciszek Blachnicki (le 24 mars 1921 – le 27 février 1987) a été le créateur de l’oasis, le fondateur du Mouvement et son premier modérateur national. Le Mouvement Lumière-Vie a été créé en Pologne et il s’y développe. Durant les dernières années il se rendait de plus en plus connu en Slovaquie, en République tchèque, en Allemagne, en Bélaroussie et en Lettonie.